Domaine

domaine christophe marin

En 2019, Christophe Marin reprend un domaine de 11 hectares dans la Vallée de l’Agly plantés principalement avec du Grenache, cépages phare à Maury. Avec son bagage bourguignon, il décide de revenir à ses racines familiales en Roussillon et de travailler le domaine en mono-cépage et mono-parcelle, un parti pris pour créer de grands vins de terroir. Convaincu par la biodynamie, il accompagne ses Grenaches pour donner naissance à 6 cuvées en IGP Côtes Catalanes : Olivia, Origines, Clots de Serre de Roumani, Las Bourguères, Causseil de Mouillère, Coume Marie (Grenache Noir) et Coume Marie – avec cette fois-ci du Carignan.

Domaine Christophe Marin.
Juin 2020
Maury, Occitanie, France

Peux-tu présenter le domaine que tu as créé en 2019 avec ta femme Tingting? 

Je suis né dans une famille de vignerons à Rivesaltes et mon grand-père m’a transmis cette passion pour le vin. Ce sont mes racines et je ne voyais pas m’installer ailleurs.

Après 10 années passées au Domaine Vincent Girardin en Bourgogne, mon épouse, Tingting, m’a soutenu et encouragé dans le projet de créer mon propre domaine. Nous savions qu’un tel projet demanderait beaucoup d’énergie et nous voulions le réaliser dans nos jeunes années d’autant plus que notre fille est petite. Alors que nous étions en vacances chez mes parents en 2018, une opportunité s’est présentée et tout s’est enchaîné rapidement. 

En 2019, j’ai acheté 11 hectares de terre dont 8 hectares et demi plantés en vignes avec du Grenache sur l’appellation Maury au cœur de la vallée de l’Agly. 

Les terroirs chauds et la fraîcheur nocturne permettent d’obtenir des maturités optimales. Les sols sont composés principalement de schitz noir marneux. Il y a également une parcelle avec des calcaires bleus issus d’anciens récifs coralliens, une autre avec argilo-limoneux en bord de rivière ou encore des galets roulés. Il y a une grande richesse de terroirs sur le domaine. A cela s’ajoute également les différences d’exposition et d’orientation qui viennent créer des microclimats très intéressants pour la vigne. La base était posée. 

L’approche en mono-cépage et mono-parcelle à la bourguignonne t’inspire beaucoup, en quoi cette approche peut-elle être aussi appliquée à la région du Languedoc et bénéfique pour les vins?

Au départ, je me suis dit “Pourquoi pas!”. L’approche parcellaire existe dans l’appellation mais elle n’a pas été encore couplée avec une approche de mono-cépage telle que je souhaite le faire. Cette philosophie très bourguignonne est pour moi la meilleure façon d’exprimer un terroir car je trouve que l’assemblage de cépages vient perturber cette lecture. L’idée d’apporter un regard différent sur ce qui se fait dans mon Roussillon natal me motive beaucoup dans ce projet.

Historiquement Maury est une appellation où l’on produit des vins doux naturels issus du Grenache Noir pour le rouge et Grenache Blanc, Gris et Macabeu pour le blanc. Dans cette zone, l’encépagement en Grenache est très important et le domaine est planté principalement avec du Grenache qui est en parfait état donc je n’ai pas eu besoin d’arracher ou replanter.

Domaine Christophe Marin.
Juin 2020
Maury, Occitanie, France

Quelle est ta philosophie de travail à la vigne et à la cave?

Seule une viticulture en biodynamie était envisageable. Il faut rester humble et nous ne sommes que de passage. Au domaine certaines vignes ont plus de 80 ans. Il était donc naturel pour moi d’adopter des pratiques respectueuses pour l’environnement avec le moins d’intervention et d’intrants possibles pour obtenir la meilleure expression du terroir. 

Je garde en tête une phrase que Eric Germain me répétait : “nous ne sommes que des accompagnateurs de raisins, nous ne sommes pas des vinificateurs.”

Quels sont les challenges de demain? 

Dans le Roussillon, le challenge principal est la gestion du réchauffement climatique. Cela passe par des dates de récolte avancées selon les terroirs et les cépages ou encore un travail des sols avec des labours pour préserver la fraîcheur des sols. Nous tatonnons et nous observons pour garder ce qui fonctionne le mieux. 

Ensuite, nous sommes face à un grand challenge pour valoriser nos terroirs et défendre la qualité des vins produits dans le Roussillon. 

Tu travailles avec ta femme Tingting, quelle est votre organisation ?

Je suis les bras et Tingting est la tête. Elle gère exclusivement la partie administrative et elle m’aide sur la partie commerciale car elle formule bien mieux que moi les idées. Je prends de mon côté les décisions techniques à la vigne et à la cave. Toutefois, nous nous remettons mutuellement en question et cet échange est très important pour nous. 

Qu’est-ce qui est le plus excitant dans cette aventure? 

Cette vie où l’on se recentre et où l’on travaille pour nous même est très stimulante. Je retrouve aussi un équilibre de vie où je peux accorder plus de temps pour ma famille. 

 

Quelles seraient les grandes qualités à avoir pour faire de grands vins? 

Des grands vins sont avant des grands terroirs donc l’humilité serait la qualité principale à avoir pour pouvoir accompagner le matériel végétal à chaque millésime. Malgré l’expérience, l’erreur est toujours possible. 

Quelles sont les personnes qui vous inspirent? 

Mon grand-père m’a transmis cette passion pour le vin. C’est grâce ou à cause de lui que je fais ce métier. Il n’aura pas vu ce projet naître mais quand je suis à la vigne, je pense à lui et j’espère qu’il est fier de tout ça. Ensuite, Eric Germain m’a formé et m’a appris ce métier. Il m’a transmis sa philosophie et au quotidien cela m’inspire beaucoup. 

 Quelle appellation rêverais-tu de vinifier un jour?

J’ai eu la chance de vinifier des grands terroirs mais si un jour je pouvais vinifier la Romanée Conti pour son côté mythique cela me plairait bien! 

De quoi es-tu le plus fier? 

Avoir les premiers retours positifs sur nos vins et donner du plaisir sont mes grandes fiertés. 

Quel est le meilleur compliment que l’on puisse te faire? 

“J’ai bu toute ta bouteille et je ne m’en suis pas rendu compte!”

Christophe

Livre : La gloire de mon père, Marcel Pagnol
Film : Le vieux fusil, Robert Enrico
Musique : ACDC
Bouteille mémorable : Echezeaux Grand Cru 1957 dégusté au Domaine de la Romanée Conti et Meursault 1er Cru Charmes 1985 du Domaine Henri Germain
Plat : Hongshao Rou – porc caramélisé mijoté dans une sauce sucrée salée préparé par Tingting
Couleur : rouge
Odeur : le café
Fleur : l’orchidée
Sport : le rugby
Destination : Nouvelle-Calédonie, j’y ai vécu 4 ans et je rêve d’y retourner
Un dimanche parfait : de bonnes bouteilles autour d’un bon repas en famille

Tingting

Livre : Cent ans de solitude, Gabriel Garcia Marquez
Film : Au delà des montagnes, Jia Zhangke
Musique : Pop
Bouteille mémorable : Latricières Chambertin Grand Cru 1996 du Domaine Trapet
Plat : les nouilles préparées par mon père car je suis originaire du Nord de la Chine et nous mangeons beaucoup de nouilles fraîches à base de différentes sortes de farine
Couleur : rose
Odeur : mes parfums : en hiver Chloé et en été, O de Lancôme pour leurs notes citronnées et florales
Fleur : pivoine
Passion : Cuisiner
Destination : le Japon
Un dimanche parfait : de bonnes bouteilles autour d’un bon repas en famille